Sous l’eau... la technique

Contenu de la page : Sous l’eau... la technique

Faire quelques longueurs dans le grand bain, sauter dans la pataugeoire ou se détendre dans le bassin ludique sont des plaisirs à la portée de tous les visiteurs de la piscine intercommunale de La Conterie. Les heureux baigneurs connaissent moins les moyens techniques mis en œuvre quelques mètres plus bas pour assurer le confort et la sécurité tout en limitant les coûts.

En 2015, que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou à titre individuel, 268 700 personnes ont profité de l’équipement aquatique. La règlementation sanitaire, mais aussi l’attente de confort et de sécurité des personnes, représentent des contraintes techniques et financières élevées.
Une piscine est un équipement énergivore qui vieillit très vite à cause de la forte fréquentation, de l’humidité ambiante et de la température. L’objectif est de maintenir un niveau optimum de sécurité sanitaire et d’améliorer l’offre de services, tout en limitant l’impact financier.
Faire face à l’augmentation des consommables et aux frais de fonctionnement inhérents à un tel équipement (entretien, personnel, énergie…), limiter les participations supportées par les 12 communes du syndicat, offrir des services de qualité à des coûts raisonnables pour les familles… telle est l’équation à laquelle cet équipement aquatique doit répondre.

Pour cela, outre le choix initial du bois comme combustible quasi exclusif, de nombreuses améliorations techniques sont régulièrement réalisées. En juin 2015, les filtres à sable de rivière ont été remplacés par des filtres à sable de verre issu de bouteilles recyclées. Ce dispositif permet de baisser la consommation de chlore et d’obtenir un meilleur résultat de filtration. On a pu ainsi espacer le lavage des filtres et réaliser une économie de 3 000 m3 d’eau entre 2014 et 2015.
De même, avec l’installation de variateurs de la fréquence électrique pour les moteurs des pompes de filtration et recyclage, une économie de 30 % a été réalisée sur la consommation d’électricité. En 2016, deux pompes plus modernes et moins énergivores vont remplacer celles actuelles.

En parallèle de ces améliorations techniques, l’ensemble du personnel veille à la bonne utilisation et consommation des ressources (électricité, eau). Dans les sous-sols d’une piscine récente comme la Conterie, une véritable centrale de traitement de l’eau et de l’air garantit l’hygiène et le confort. Ces installations fonctionnent en continu 24 heures sur 24.

A noter


Au quotidien, les baigneurs peuvent également contribuer activement au maintien de l’hygiène et à la bonne qualité des eaux en mettant un maillot de bain propre et un bonnet de bain, en passant aux toilettes et en prenant une douche avec du savon avant la baignade, et enfin en empruntant les pédiluves. Bonne baignade !

retour en haut de page