Accueil du site > La mairie > Finances locales > Communication du Maire sur les finances locales

Communication du Maire sur les finances locales

Contenu de la page : Communication du Maire sur les finances locales

Madame, Monsieur,

Vous avez certainement suivi les péripéties de ce qu’on a appelé le prêt toxique DEXIA.

Les évolutions de la parité euro/franc suisse nous avaient conduits en début d’année 2015 à un taux d’intérêt de 24,47 %. Ce taux exorbitant compromettait l’équilibre des finances de la ville et nous mettait à la merci d’évolutions aléatoires des taux.

Nous avons étudié différentes hypothèses tout au long de l’année 2015 pour sortir de ce piège. Après diverses rencontres, y compris avec le secrétaire d’État au budget, M. EICKERT, il nous est apparu que la solution la moins défavorable résidait dans une sortie négociée avec un concours de l’État.

C’est la proposition soumise au conseil municipal du 30 novembre qui a été approuvée par la majorité et la minorité, dans un vote unanime, car elle permet de stabiliser les finances de la ville.

Fin janvier, les dernières formalités ont été accomplies et nous sommes désormais titulaires d’un prêt à taux fixe, à 1.35 %, couvrant le capital et l’indemnité de sortie.

La commune était malade de ce prêt, la solution mise en place est le remède mais nous savons que la convalescence va être longue avant que nous puissions retrouver de réelles marges de manœuvre ; d’autant que cela s’ajoute aux baisses de dotation de l’État.

Cette décision du conseil, qui reste la plus sûre, va nous conduire à poursuivre nos efforts en matière de gestion tout en vous assurant des services de qualité. Tous les services municipaux participent à l’effort, qu’il s’agisse de l’administration générale, des services techniques, des services supports de l’éducation, de la culture, etc. Nous allons être contraints également de relever notre seuil d’imposition locale.

C’est à ce prix, et à ce prix seulement, que nous retrouverons une gestion équilibrée et la possibilité de réaliser les équipements que la croissance d’une ville de 18 000 habitants exige.

Ces mesures sont difficiles mais je sais que vous en comprenez l’absolue nécessité.

L’épanouissement de notre ville est l’objectif de l’ensemble du conseil municipal, il est votre souhait, il est le futur de nos enfants. Avec vous et tous les élus, nous construisons l’avenir avec confiance, détermination et sérénité.

Auguste LOUAPRE, maire de Bruz

retour en haut de page