Les châteaux

Contenu de la page : Les châteaux

Seuls subsistent aujourd’hui le château de Carcé, le château des Loges et les ruines du château de Cicé.

Le château de Carcé

-JPEG-233.2 ko

Les seigneurs de Carcé étaient des prévôts héréditaires de l’évêché de Rennes, chargés, moyennant certains privilèges, de faire exécuter ses sentences criminelles.

La chapelle-JPEG-496.1 ko
La chapelle

La chapelle du manoir semble avoir été fondée en 1668. Elle possédait une abside semi-circulaire et des fenêtres en arcs brisés.
En 1730, la seigneurie de Carcé devient propriété de la société d’exploitation des mines de Pont-Péan. Jusqu’en 1797, les directeurs de la mine y résideront.

Au XVIe siècle, l’ancien manoir de Carcé est remplacé par une construction plus élégante.
Aujourd’hui, il abrite la Maison de l’Enfance, établissement d’éducation sociale pour les enfants en difficulté.

Propriété privée, visible de l’extérieur uniquement.

Le château des Loges

-JPEG-237.2 ko

Le pavillon des Loges remplace l’ancienne demeure du XVIIe siècle.
Le pavillon central est en léger retrait et chacun des trois corps de bâtiment possède sa couverture propre, séparée par des souches de cheminées étroites et très hautes.
À la base, un demi-étage donne à l’édifice un élancement renforcé par les pinacles et décors en fer forgé, caractéristiques du XIXe siècle.
De l’ancien château subsiste la chapelle du XVIIe siècle avec un campanile et une abside semi circulaire.

Les vestiges du château de Cicé

JPEGFace à la Vilaine, le château de Cicé regardait les bateaux remonter le sel, le vin et le blé à Rennes.
Il comprenait une grosse tour fortifiée, un pavillon Louis XIII et un escalier à perron. La famille Champion vint s’y établir vers 1566. En 1598, la seigneurie fut érigée en baronnie et le domaine ne cessa de s’agrandir.
La famille Champion de Cicé a donné un grand nombre d’évêques, de magistrats et d’officiers qui choisirent, pendant la Révolution, d’émigrer : les bois devinrent alors un haut lieu de la chouannerie. La famille s’éteignit, sans descendance en 1818.

JPEGDu château, seuls restent visibles la tour en ruines et quelques pans de mur.
Le bois alentour offre de multiples sentiers de randonnée qui invitent à la balade.

François Champion, après avoir compromis sa fortune, dut vendre son château. La légende dit que depuis ce jour il hante le bois en apparaissant sous la forme d’un loup, d’un chien noir, ou de tout autre animal fantastique, afin d’effrayer ceux qui s’aventurent sur son domaine ou essaient de trouver le trésor caché sous les ruines du château.

Dans cette rubrique

retour en haut de page